Show all

Vins d’Afrique du Sud, une mauvaise nouvelle…

Le CdE, pour pouvoir négocier des prix toujours aussi intéressants pour ses membres, doit pouvoir compter sur des quantités. L’option prise avec le fournisseur s’est révélée trop optimiste. La quantité réalisée ne nous permet pas d’obtenir le prix d’achat négocié et escompté. Autant pour le fournisseur que pour le CdE, la contrainte financière nous a donc imposé d’abandonner cette importation. Dommage pour ceux qui se réjouissaient. On refera peut-être une tentative l’an prochain.